Stages

Atelier découverte gratuit samedi 26 septembre 2020

sept 2020 -
Si les mots avaient des ailes

Envie de renouer avec le plaisir d´écrire mais encore un peu hésitant ? Organisé un samedi, fin septembre, nous vous proposons un Atelier découverte gratuit pour s´ initier au fonctionnement d’un atelier, y faire ses premiers pas avant de prendre sa décision.

Il aura lieu cette année à l´Ariane à Vélizy Associations 1bis place de l´Europe à Vélizy le samedi 26 Septembre 2020 de 14h00 à 17h00. Inscription au 07 83 68 06 28 ou à contact@silesmotsavaientdesailes.fr.

 

Que fait-on pendant les stages d’écriture?

juin 2020 -
Si les mots avaient des ailes

Voici les textes écrits lors du stage marathon : la nouvelle noire.

Un recueil a été imprimé et sera distribué aux participants.

Bonne lecture!

Read More…

Stage écrire un conte – février 2020

fév 2020 -
Si les mots avaient des ailes

Les six ogres qui veulent écrire un conte

Il était une fois …Six stagiaires.

Six stagiaires qui ne se connaissent pas, mais qui comptent bien passer de bons moments ensemble.

stage-contes-2

Après une rapide présentation, Agnès, l’animatrice se transforme en « bonne fée ». Elle nous dévoile la recette du conte. Celle du conte réussi. Quoi de mieux qu’une carte postale venue du bout du monde pour stimuler notre fantaisie littéraire. Moi, je choisis la photo d’une demi-douzaine de portes marocaines parce qu’elles savent enflammer mon imaginaire. Le lieu est choisi. Maintenant, le personnage, notre héros, puis l’objet et enfin l’animal. Nous avons tous en main quatre images. À nous de faire notre tambouille !

stage-contes-1

Read More…

Stage écrire une nouvelle – Décembre 2019

fév 2020 -
Si les mots avaient des ailes

Pas donné à tout le monde d’écrire une Nouvelle ! Et pourtant le stage de trois jours proposé en décembre dernier par notre association nous a transmis des techniques littéraires pour écrire une Nouvelle.

Guidés par Hélène Peyrard, nourris par les nombreux textes qu’elle nous a lues, nous avons commencé par la « Nouvelle à chute ».

stagenouvelle-4

Read More…

Stage Fantasy Version finale-bandeau

Stage « écrire de la fantasy »

déc 2019 -
Si les mots avaient des ailes

L’association « si les mots avait des ailes »  lance un nouveau stage pour 2020 (week-end de l’Ascension 2020) :

« Écrire de la fantasy »

21, 22 et 23 mai 2020

de 9h30 à 16h30

Il sera animé par Elisa PoggiO, auteure, elle nous présente ce stage :

 » La fantasy, un genre phare de la littérature de l’imaginaire, à laquelle on associe toute une imagerie populaire de dragons et de quêtes épiques, peut-être un peu désuète, qui pourtant continue de séduire un public renouvelé.

Qu’est-ce que la fantasy ? Qu’est-ce qui fait d’elle un genre intemporel et pilier ?

Avant de laisser libre cours à votre imagination, il est essentiel de comprendre les fondements du genre et d’en maîtriser les codes créatifs essentiels : les sous-genres principaux, l’importance de l’univers qui sera le contexte de vos récits, le choix du format narratif (roman unique, saga), les personnages…

L’objectif de ce stage sera donc de défricher ce qui définit le genre, et de vous permettre de vous constituer une « boîte à outils » applicable à différents types de formats littéraires, en même temps que de brosser les grandes lignes d’un projet.

Au cours des trois jours, chaque participant s’exercera, à travers une réflexion individuelle et collective, ainsi que des mises en pratique, à : 

– développer les concepts propres à son univers
– choisir le ton et le style de la narration
– créer des personnages et définir leur conflit
– concevoir l’arc narratif principal de résolution du conflit
– travailler la description/ à la narration de l’action.
« 

Vous êtes intéressé.e ? Faites-vous connaître très vite par email !

Animatrice : Elisa Poggio, auteure voir ici www.elisampoggio.com

Tarif : 120€ pour les 3 jours (105 € pour les adhérents de « Si les mots avaient des ailes »). Chômeurs/étudiants : nous consulter.
Nombre de participants : 8 à 10
Lieu : Vélizy
Horaires : 9h30 – 16h30  avec pause d’une heure pour le déjeuner (que l’on partagera sur place)

Stage Fantasy Version finale-SITE

 

 

Stage « écrire un conte » janvier – février 2020

nov 2019 -
Si les mots avaient des ailes

Après le succès du stage « écrire un conte» organisé chaque année depuis 2017, l’association « Si les mots avaient des ailes vous propose :

contes-2019-20

Découvrir l’univers du conte
Stimuler sa créativité

Programme :
Jour 1
– Écouter un conte
– Le restituer dans son oralité
– Découvrir sa structure
– Passer de l’oral à l’écrit en inventant une histoire par étapes

Jour 2
– Étudier les formules de début et de fin
– Travailler sur le rythme
– Respecter la cohérence du récit et du message

Jour 3
– Aboutir à un texte personnel

L’atelier se déroule sur trois journées,

dimanche 12 janvier, dimanche 26 janvier et samedi 8 février 2020

de 9h 30 à 16h30

avec une pause d’une heure pour le déjeuner.

Cet atelier s’adresse à tous, adhérents et non adhérents de l’association « Si les mots avaient des ailes ». Le groupe ne pourra dépasser 12 inscrits et s’ouvrira à partir de 8 inscrits.
Tarifs : 105€ pour les adhérents de « Si les mots avaient des ailes »/ 120€ pour les non adhérents

Paiement en plusieurs fois fois possible.

Animatrice : Agnès Soulez Larivière, conteuse, animatrice d’ateliers d’écriture et auteur jeunesse.

Pour Agnès, la forme narrative du conte est structurante puisqu’elle recèle tous les ingrédients d’une histoire bien construite. Et oui, tout conte est une enquête qui commence,  un vœu à réaliser … mais avec les obstacles, les épreuves qu’il faut franchir pour aboutir à une situation finale. Écrire un conte peut  donc nous aider pour écrire toutes sortes d’histoires puisque nous aurons, grâce à ce stage, balisé  les bases du récit. 

Salle : Ariane salle 101 (1 bis place de l’Europe, Vélizy).
Accès : 300 m de la station du tram T6 -INOVEL PARC NORD

sur inscription :
contact@silesmotsavaientdesailes.fr
téléphone : 07 83 680 628

Stage « carnet de voyage » mars 2020, en résidentiel au bord de la mer

nov 2019 -
Si les mots avaient des ailes

Stage « carnet de voyage », à Houlgate

 

Le carnet de voyage est à la fois un genre littéraire et plastique, une œuvre esthétique, que l’on a autant plaisir à lire qu’à regarder.

En conséquence il  demande du temps pour sa réalisation. C’est pour cela que le stage est prévu sur une durée de 7 jours pleins en résidentiel dont 6 jours d’activité afin que vous puissiez y consacrer tout le temps nécessaire.

Ce carnet sera l’espace personnel que vous construirez pour mettre en mémoire le récit de votre voyage choisi, fixer la trace des instants éphémères vécus, en revivre les émotions et les transmettre.

Ce stage est envisagé comme un accompagnement collectif et individuel à la réalisation d’un carnet de voyage personnel, il sera animé par Jane Daigne.

 

Informations pratiques :

organisateur : association « si les mots avaient des ailes »

dates : samedi 14 mars 17h au samedi 21 mars 2020 après le déjeuner.

CPCV

Lieu : CPCV à Houlgate  (voir ici www.cpcvnormandie.fr), qui se trouve à 50 mètres de la plage et tout près à pied de la jolie station balnéaire d’Houlgate.

CPCV d’Houlgate :
4 passage évangélique
14510 HOULGATE

Nous serons accueillis au centre de vacances du CPCV  pour l’hébergement (chambres partagées), les repas (pension complète) et l’activité elle-même (la salle de réunion pouvant accueillir 50 personnes nous sera réservée tout le temps de notre séjour).

Tarif :

  • 600€ tout compris (stage, hébergement en pension complète en chambres partagées). Paiement échelonné possible.
  • Adhésion à « si les mots avaient des ailes » demandée : 30€

Nombre de stagiaires : 12 maximum

Animatrice : Jane Daigne

Programme complet : sur simple demande

Vous êtes intéressé.e ? Contactez nous très vite pour avoir plus d’informations  pratiques et vous inscrire.

Clôture des inscriptions : samedi 7 décembre 2019

Et en attendant pour réjouir vos yeux et vivifier votre créativité, programmez donc si vous le pouvez une petite escapade aux « Rendez-vous du Carnet de Voyage » de Clermont Ferrand les 15-16-17 novembre 2019… Émerveillements garantis.

https://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/infos-pratiques/

 

 

stage « la nouvelle » 3 jours en novembre et décembre 2019

sept 2019 -
Si les mots avaient des ailes

IMG_20190621_110528-bandeau

Tout le monde a entendu parler de concours de nouvelles mais

qu’est-ce qu’une nouvelle ? Qu’est-ce qui la distingue des autres formes de récits ?

La nouvelle est l’art du bref.

C’est une écriture qui se rapproche du croquis en dessin.

André Gide disait : « La nouvelle est faite pour être lue d’un coup, en une fois. »

Pendant ce stage, vous construirez des récits brefs, resserrés autour de peu de personnages, peu d’événements pour un effet plus intense. Dans une nouvelle, pas de longueur, pas de digression, tout doit être efficace et précis.

Vous vous engagerez sur le chemin de la re-lecture, de la ré-écriture pour aller au plus juste, vous travaillerez l’implicite, le non-dit et surtout la fin du récit (fin ouverte ou chute).

Vous découvrirez cette écriture si particulière à travers les textes des nombreux auteurs qui l’ont pratiquée.

L’objectif de ce stage est de vous amener à écrire plusieurs types de nouvelles.

3 jours, répartis en 2 week-ends :

Samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre
puis dimanche 15 décembre 2019
de 9h30 à 16h30

Animatrice : Hélène Peyrard (animatrice dans notre association depuis plusieurs années) – voir ici

Tarif : 120€ pour les 3 jours ( 105 € pour les adhérents de « Si les mots avaient des ailes »). Paiement en 2 fois possible
Nombre de participants : 8 à 10
Lieu : Vélizy
Horaires : 9h30 – 16h30  avec pause d’une heure pour le déjeuner (que l’on partagera sur place)

 

 

retour sur notre stage « écrire pour la presse jeunesse »

juil 2019 -
Si les mots avaient des ailes

Stage « Écrire pour la Presse Jeunesse » animé par Olivier Muller

Mai-juin 2019 (voir ici)

DSC03947-r-bandeau

 

 

 

 

 

 

 

 

« Tu ne pourrais pas le rendre plus acteur ton personnage ? Lui imposer plus d’obstacles ? » Les huit participants au stage « Écrire pour la Presse Jeunesse » sont réunis pour trois jours, autour d’Olivier Muller, romancier pour la jeunesse. Il s’agit d’acquérir tous les codes d’écriture qui rendent une histoire accessible plus précisément aux 5-7 ans, lecteurs du magazine « Mes premiers j’aime lire » auquel Olivier Muller collabore.

DSC03896-rr

La recette ne s’improvise pas : il faut une situation de départ avec un héros et son objectif, un élément perturbateur qui survient, des enjeux et des motivations qui vont aider le héros à surmonter les obstacles, pour au final résoudre la situation de crise et sortir de l’aventure transformé. Un exercice de décorticage de plusieurs histoires tirées de « Mes premiers j’aime lire »,  illustre bien toute cette mécanique.

DSC03907-rr

Des propositions d’écriture variées viennent également renforcer le propos et une belle émulation se met en place dans le groupe, pour redonner du sang neuf, à qui est en panne sur son histoire.

DSC03911-rr

Chacun repart avec une trame, voire même un premier chapitre rédigé.

DSC03923-r

Une très belle et enrichissante expérience !

 

 

 

Retour sur notre atelier : La poésie du tango

avr 2019 -
Si les mots avaient des ailes

Dimanche 31 mars 2019 comportait une heure en moins, en raison du « passage à l’heure d’été » mais cette journée n’en a pas moins été riche en musicalité. En effet le temps d’un après midi ce dimanche-là, Françoise Siri nous a accompagnés dans la découverte de la poésie du tango. Après une introduction permettant d’identifier les spécificités de la poésie contemporaines et les « ficelles » de l’édition, nous avons laissé venir les mots, les idées et les images portés par des tangos d’Osvaldo Pugliese et d’Astor Piazzola. Le temps de partager la lecture de nos poèmes et le stage était déjà terminé.

Mais afin de  prolonger ce partage ou pour ceux qui n’avaient pas participé au stage, il est possible et même… il faudrait lire « Traversée tango », recueil de poèmes de Françoise Siri  http://revue-texture.fr/traversee-tango.html
Et puis, embarquons avec les musiques de tango afin de découvrir les poèmes qui sommeillent secrètement en nous…

voir aussi notre article présentant cet atelier/rencontre ICI


voici quelques textes écrits pendant cet atelier :

La minute d’après

Tanguer, verser, renverser

la minute d’après chahute les sens
la veine bleue charrie son rouge sang

le cou emporté jette un dernier sort
la bouche fardée se ferme sur le cri du corps
le menton souverain se cache
les regards lumineux se lâchent
l’épaule amante s’enfuit
la mèche folle s’assagit

la main décousue délaisse son empreinte
la hanche endimanchée se réfugie dans son écrin
le buste soupirant retient son troublant mystère
la jambe dernière larme de chair fend l’air
la sueur perlante signe le pacte
la musique domptée s’éclipse avec tact

Tanguer, s’égarer, se redresser
bonheurs titubants

Vivants

Vivants

PLL

Tango, je te chéris :
Car tu mets dans tes notes,
Tous mes désirs enfouis,
Et cela dénote… et cela connote…

Patrice

 

Poésie de la pluie

le trottoir brille sous nos pas fatigués
contre ta hanche je m’appuie
les battements de mon cœur s’apaisent

AP

Oh les maux
A fleur de peau
Dis-moi Tango
La douleur des heures sombres
Quand dans la supplique des notes
Le bandonéon appelle les corps
Tous ces sons qui frappent la peau
Avant le peau à peau
L’envie de vivre et d’hurler
L’envie d’embraser et d’embrasser
Alors Tango
A fleur de peau
Laisse les corps se libérer et danser

Catherine

Danse hauturière

Le rideau s’ouvre sur trois notes
Amère cruelle rouge

Les amours ont largué leurs amarres
Elles sèchent leur sel le long des joues
Elles brûlent leurs épines au fond des gorges
Elles dérivent en haute mer au péril des grands creux

Entre deux tempêtes sous la main gauche
Le tango lent des violences de l’exil
Se drape au piano de grappes dissonantes
Se nappe aux violons d’unissons funèbres

Tout un peuple accoste écorché
Au bar du port et sort ses lames
La bande aux néons s’abandonne
Au son du sang chaud qui s‘écoule

D’un accord frappé
La plainte en point d’orgue
Au bal sans fin
Jamais ne s’éteint.

Denis