Nos textes

Alexandra

août 2015 -
Si les mots avaient des ailes

par A.P.

Je te regardais passer, vive et insouciante
Ton petit cul moulé dans ce jean déchiré,
À l’aise sur tes rollers, me laissant pantelant,
Hébété, frémissant, par ta jeunesse troublé.

J’en ai passé des heures près

Read More…

Là ou ailleurs…

août 2015 -
Si les mots avaient des ailes

par H.B.

S a choisi le petit port de pêche de Marsaxlokk. Là ou ailleurs, a-t-elle songé !

— Tu verras, c’est ravissant ! lui ont vanté ses amis.

Elle descend du bus, longe le quai, puis s’assoit à une terrasse de café déserte. Un pâle soleil joue à cache-cache derrière des lambeaux de nuages échevelés dont un vent frais accélère la course. C’est l’heure creuse pour les restaurants qui se pressent les uns contre les autres, en enfilade sur la jetée. Il est encore un peu tôt pour déjeuner, mais déjà trop tard pour un café. Une serveuse, aux bras nus hérissés de chair de poule, s’affaire à la mise en place des tables. S regarde avec un peu d’inquiétude

Read More…

JULIEN, GARE DE VERSAILLES

août 2015 -
Si les mots avaient des ailes

Par Martine Ponthieu

Dix-huit heures vingt : Julien attend patiemment son train sur le quai de la gare.

Soudain une voix monocorde retentit dans le haut-parleur :

– A l’attention des voyageurs : le T.E.R. en provenance de Chartres entrera en gare à dix-huit heures trente sur le quai E et non pas sur le quai B comme prévu.

Julien s’élance aussitôt vers le quai E grossissant la cohue des usagers pressés.

Puis quelques secondes plus tard

Read More…

Toutèla

août 2015 -
Si les mots avaient des ailes

Par A.P.

Depuis que nous sommes tombés en amour pour ce petit terrain à Chaville, coincé entre deux propriétés, dans cette rue de maisons de meulière, avec leurs toits compliqués, leurs céramiques bleu céruléen, portant parfois des médaillons en façade pour lesquels on est en droit de se demander si on a là un portrait de la maîtresse de maison, depuis que nous sommes tombés en amour pour ce ridicule petit terrain, noyé de ronces, biscornu et

Read More…

Les Papillons

juil 2015 -
Si les mots avaient des ailes

par Christine D.

C’est l’été et les fenêtres de la classe sont grandes ouvertes sur la cour. C’est le jour du contrôle de calcul. Les élèves sont penchés sur leur copie et l’institutrice est absorbée par un roman.
Au fond de la classe Pedro s’applique mais les chiffres s’embrouillent devant lui, il ne sait plus combien font sept fois quatre vingt trois. Lui, il préfère les mots, inventer des histoires. Au moment où il va poser sa retenue un joli papillon se pose au bord de sa table. Alors les yeux de Pedro quittent sa multiplication et se perdent dans

Read More…

Les frites sont dangereuses pour la Santé

juil 2015 -
Si les mots avaient des ailes

par H.B.

C’était une belle journée de juin et les gardiens avaient accordé aux prisonniers un quart d’heure supplémentaire dans la cour. Non par bonté d’âme, mais parce qu’ils répugnaient à quitter le petit rond de soleil où ils s’étaient installés, pour retrouver la lumière jaunâtre et déprimante des couloirs.

Tony les Biceps avait été averti de se tenir prêt pour sa sortie qui devait s’effectuer en fin de matinée. Depuis la veille, ses camarades n’avaient cessé de lui donner des bourrades dans le dos en l’appelant veinard. On le traitait comme un vainqueur, on lui demandait des faveurs : appeler telle personne, passer tel message… Toutes ces consignes lui embrouillaient la tête car Tony avait le cerveau aussi mou qu’il avait le biceps dur.

Read More…

Sage Baobab, mémoire des Hommes

juil 2015 -
Si les mots avaient des ailes

Par Christine Passot

Je m’éveille ce dimanche encore endormie. Il est cinq heures. Il me faut de l’eau, ma gorge est asséchée. Au moment où je porte le verre à mes lèvres, j’entends tout près de moi une voix qui semble venir de loin.

– As-tu pensé à moi ? je suis assoiffé, je manque d’air

C’est le petit Baobab que j’ai planté dans un pot qui me parle. Quelle chance !

Read More…

Le règne des animaux

juil 2015 -
Si les mots avaient des ailes

par Christine D.

Léon inventeur de génie travaille dans son laboratoire à sa dernière expérience : faire parler Mxy004, son singe de laboratoire. Après une dernière manipulation sur le cerveau de Mxy004, dans la zone du langage, Léon attend avec impatience le réveil du singe. Léon est ravi, cette nouvelle greffe et le conditionnement de Mxy004 va permettre à celui-ci de parler et pourquoi pas de converser avec lui. Sorti des brumes de l’anesthésie, Mxy004 émet enfin quelques sons,

Read More…

Un jour étrange de juillet

juil 2015 -
Si les mots avaient des ailes

Par Christine D.

C’est un bel après-midi de juillet. Après le pique-nique les adultes somnolent sous le grand saule pleureur. Les enfants jouent aux ricochets, disons plutôt Paul joue, Juliette sa cousine le regarde avec envie. Elle aussi voudrait lancer des cailloux dans l’eau, mais ce matin malgré les conseils de Grand-mère elle n’en a fait qu’à sa tête

Read More…

EMBARQUEMENT

juil 2015 -
Si les mots avaient des ailes

Par Colette Kirk

Un port au sud-est de l’Angleterre dans les Cornouailles en ce 5 juin…

La mer est calme, le bleu du ciel se confond avec les flots ! Au bout de la jetée veillant sur la rade et la flottille des bateaux de pêches se dresse le phare.

Mais aujourd’hui…

Read More…